DR

De son vrai nom Jean-Bernard Vincent, Éric Yung est un ancien inspecteur de police reconverti dans le journalisme. Inspecteur en Brigade territoriale puis à la BRB, Brigade de Répression du Banditisme, au 36 Quai des Orfèvres de 1973 à 1978 il est l’auteur du livre La Tentation de l’Ombre, édité au Cherche Midi et chez Gallimard (Folio). Il y raconte, à sa façon, cette période vécue pareille à une exploration ethnologique. Éric Yung entre, en 1980, au Quotidien de Paris. Il participe ensuite au lancement des Nouvelles Littéraires, un titre racheté par l’ancien éditeur Jean-Pierre Ramsay ; il y devient grand reporter. C’est à cette époque (1983) qu’il entre à la direction des programmes de France Inter comme producteur délégué.

Eric Yung est curieux des faces cachées de l’humain il cherche, par la littérature, « à mettre en ordre ses obsessions » (Albert Camus). Il explore l’intimité de l’Être en le confrontant, souvent, au paraître. « Pour tenter de comprendre ce que sont les autres ou en d’autres termes ce que nous sommes, il faut descendre dans les profondeurs nauséabondes de l’âme et fouiller dans la boue. La vérité, s’il en est une, se reconnaît à ses mauvaises odeurs. »

Son dernier livre, Five Points, raconte l’histoire de Stéphanie Saint-Clair qui a 26 ans lorsqu’elle débarque à New York et s’installe dans le quartier le plus misérable de la ville : Harlem. Quelques années plus tard, elle devient « la princesse », « la big boss » des loteries clandestines et fait fortune dans le crime. Une histoire méconnue et passionnante, racontée avec le talent d’un grand écrivain.