DR

Dans le cadre du « Festival Polar, vin et compagnie… », l’association CAP Sud Aveyron vous invite à la projection du film « Marché Noir », prix du jury au Festival du film policier à Reims, le lundi 31 janvier à 20h30 au cinéma de Millau.

Expulsé de France, Amir retourne vivre chez sa famille en Iran. Par solidarité avec son père, il se retrouve impliqué dans un crime et va devoir fréquenter le trafic de devises étrangères au marché noir. Mais la culpabilité le ronge…

A propos du réalisateur

Né à Abadan en 1983, Abbas Amini a commencé à réaliser des courts métrages à l’âge de 13 ans. En 2001, il s’est installé à Téhéran et a travaillé comme assistant-réalisateur. Ses premier et deuxième longs métrages, Valderama et Hendi And Hormoz, ont tous deux été présentés et acclamés à la Berlinale, puis sont entrés dans le circuit des festivals internationaux. Amini a été membre du jury de la section Génération de la Berlinale 2020.

Le regard du réalisateur

« Marché Noir » est un film important pour moi et je l’aime beaucoup, car il a été réalisé à une époque difficile. En ce moment, alors que nous regardons le film, le dollar américain est un enjeu décisif sur le marché iranien. Chaque jour, le dollar américain devient plus cher en raison de l’embargo et de la situation économique très fragile. Et pour gagner leur vie, les gens sont obligés d’acheter et de vendre des dollars américains et de s’impliquer dans des affaires excentriques qui les mènent à des conditions difficiles.

Dans « Marché Noir », nous avons essayé de traiter ce problème et de dépeindre une partie des incidents qui se produisent en Iran de nos jours. L’un des moments les plus mémorables du tournage du film s’est produit lorsque nous avons filmé la séquence se déroulant dans un marché noir du dollar américain. Nous l’avons tournée avec les figurants habituels du cinéma iranien.

En répétition, lorsque j’ai commencé à leur expliquer le fonctionnement de ces marchés, beaucoup d’entre eux le connaissaient bien. Et j’ai découvert que les figurants qui étaient là pour jouer dans le film font la même chose régulièrement. Ils savaient comment acheter et vendre des dollars américains. Et cela m’a paru tellement étrange et douloureux de voir que les gens qui étaient là pour contribuer à une activité culturelle, artistique, étaient surtout impliqués dans l’achat et la vente de dollars américains ! Cette journée a été insupportable pour moi, mais elle a donné lieu à une scène intense pendant le tournage. »

Un film magnifique, à ne pas manquer !

Tarif unique : 6,50 €. Pour tout renseignement sur le Festival Polar, Vin et Compagnie… qui aura lieu les 13, 14 et 15 mai 2022, contactez : capsudaveyron12@orange.fr. Site internet : https://www.festivalpolarmillau.com