DR

Lilian Bathelot naît en 1959, dans le bassin minier et industriel de Decazeville, dans le sud de la France. Un temps saltimbanque et cracheur de feu, un autre professeur de philosophie puis conseil en communication, les contre-pieds de son parcours – qui sont aussi passés par l’usine, le bâtiment et mille petits boulots – débouchent en 1996 sur l’écriture.

Ses trois premiers romans paraissent en 1998 et 1999, aux éditions Climats. Après plusieurs autres romans parus aux éditions Albin Michel et Métailié notamment, En 2007, C’est l’Inuit qui gardera le souvenir du Blanc, son dixième titre, est plébiscité par les libraires et sélectionné pour une vingtaine de prix littéraires. Il sera réédité en 2020 en poche chez Pocket imaginaire. Les productions suivantes suivent le même chemin, pour L’étoile noire et Kakylie twist (romans jeunesse, chez Gulf Stream) (reparution de Kabylie twist en poche en 2017).

En 2017, le Centre national du livre lui accorde une bourse qui permet l’écriture de son roman Simple mortelle qui paraît à La Manufacture de livre en janvier 2018. Ce roman est immédiatement coup de cœur de nombreux libraires et de nombreux médiateurs du livre. Il reparaît en poche chez J’ai Lu en 2019.

Par ailleurs, il signe en 2014 son premier film de long métrage, co-réalisé avec Renée Garaud, La fabuleuse histoire de la Paravision, lauréat du prix Grollywood (de Canal+), sélectionné dans de nombreux festivals de prestige dont Groland et Cinemed de Montpellier. Ce documentaire de création a été programmé à 7 reprises sur Canal+/ciné+ en 2015.

Parallèlement, Lilian Bathelot a aussi écrit pour le théâtre (Radio France production) et réalisé ou écrit différents clips et films courts.