© Wikipedia

Dominique Manotti est née à Paris et y a toujours vécu.

« Agrégée d’histoire, spécialiste de l’histoire économique du XIXe siècle, elle enseigne d’abord cette discipline en lycée. Après 1968, elle rejoint le Centre universitaire de Vincennes, puis devient maître de conférences à l’Université Paris-VIII.
Elle abandonne ce métier pendant cinq années à la fin des années 70 pour se consacrer à son activité de permanente syndicale.

Son premier roman, Sombre Sentier, publié en 1995, a pour toile de fond une grève de travailleurs clandestins turcs dans le Sentier, à laquelle elle avait participé en 1980. C’est dans ce roman qu’elle crée le personnage de l’inspecteur Théodore Daquin, flic homosexuel, qui sera également le héros de plusieurs autres romans. Il a reçu le Prix du Festival de Vienne en 1995 et le Prix du Festival de Saint-Nazaire en 1996.

Chroniques politiques des années 1980, ses premiers romans traitent de la spéculation immobilière (À nos chevaux, 1997), des implications politiques et économiques dans le monde du football (Kop, 1998), de la corruption et du commerce des armes (Nos fantastiques années fric, 2001).

En 2011 elle publie un roman noir, Bien connu des services de police, une chronique de la vie quotidienne d’un commissariat dans une ville du 9-3, avec sa BAC.
Dominique Manotti obtient le Grand prix de littérature policière 2011 pour L’Honorable société.

En 2018, elle suit son éditeur chez Gallimard, Aurélien Masson, dans sa nouvelle collection aux Arènes : ÉquinoX. Pour Racket, son premier roman dans cette maison, Dominique Manotti s’attaque à l’Affaire Alstom, soit le rachat par General Electric d’une partie de la firme française. »

En 2020, elle publie Marseille 73. « Ce sont des crimes racistes oubliés, voire occultés. Dans Marseille 73, passionnant polar, Dominique Manotti revient sur les agressions et les meurtres de Maghrébins qui ont eu lieu dans le sud de la France au début des années 1970 »

Un roman noir basé sur des faits réels, à mettre entre toutes les mains pour ne pas oublier.