Olivier Bellet n’aurait pas beaucoup intéressé Paul Morand, il est l’inverse d’un homme pressé. Ce qui compte pour lui, c’est de prendre son temps pour aller au bout d’une idée, d’une envie, d’un objectif.

A la fin des ses études d’œnologie, en 2007, il est revenu dans le domaine familial et a convaincu son père, à la tête de 10 hectares à Loiras du Bosc de passer de la coopérative à la cave particulière. Mais en douceur « J’ai d’abord pris en main 1 hectare, le temps de me familiariser avec tous les aspects du métier. Aujourd’hui, 5 hectares sont vinifiés dans le petit chai que nous avons construit » Le clos Riviéral a grandi en plein village.

Autour de la maison principale, un hangar agricole, 2 maisons et une cave constituent un ensemble bien ordonné et compact ou de beaux oliviers et quelques pieds de vignes trouvent aussi leur place. « Les 5 hectares du Clos Riviéral sont répartis sur dix parcelles. Une vrai mosaïque de sols et de climats, ou j’observe la façon dont chaque cépage peut s’exprimer. »

Les cuvées assemblées par Olivier Bellet témoignent de la précision dans ses choix et dans ses gestes. Le Roc des Cistes, un assemblage de vieilles vignes de Syrah, grenache et mourvèdre offre un grand potentiel de garde, des tanins soyeux et des aromes de baies de genièvre.

Avec les Fontanilles rouge, c’est la gourmandise, le croquant et la fraicheur qui dominent. Les Fontanilles blanc, une association réussie de viognier, roussanne, chardonnay et chenin, est à la fois onctueux et minéral, frais et équilibré.
Extrait d’un article paru dans Terres des Vins.

Site Internet : http://www.leclosrivieral.fr