© Samuel Kirszenbaum

Après vingt ans passés dans l’enseignement et la formation, Jean-Christophe Tixier se consacre aujourd’hui totalement à l’écriture.

Il a écrit une trentaine de romans dans des genres et pour des âges différents. Il est aussi l’auteur de nouvelles et de fictions radiophoniques qui ont été diffusées sur France Inter. Il écrit également des scénarios pour la bande-dessinée, de la littérature d’enfance et de jeunesse et obtient de nombreux prix avec Dix minutes à perdre. Il est l’un des créateurs du salon du polar de Pau : un aller-retour dans le noir.

Début 2019 est paru un roman adulte, Les mal aimés, Prix transfuge du meilleur polar 2019 et Prix Méditerranée polar du premier roman 2019.

En avril 2021 sort son dernier livre, Effacer les hommes, qui se situe en Aveyron.

« Été 1965. Dans une région viticole de l’Aveyron, la vidange d’un barrage fait fuir les touristes, laissant l’auberge voisine désertée. Ne reste que quelques résidents dont Victoire, qui a dirigé le lieu d’une main de fer, mais qui est sur le point de mourir. Avant qu’il ne soit trop tard, elle veut organiser sa succession pour transmettre l’auberge à sa nièce, Ève. C’est une jeune fille farouche, en quête de liberté, fascinée par Barbarella, l’héroïne flamboyante et subversive d’un comics. Mais face à elle, il y a Marie, l’héritière légitime, une nonne austère et radicale.

Dans cette campagne où rien ne semble jamais bouger, même la vibration entêtante d’une musique rock ne parvient pas à ébranler l’ordre des jours.

Un huis-clos ténu et silencieux dans lequel les trois femmes vont s’affronter pour faire valoir chacune leur volonté, tandis que le barrage se vide peu à peu, faisant ressurgir des secrets inavouables. »