(Photo : © Roberto Frankenberg)

Patrick Raynal, né le 1er juillet 1946 à Paris, est écrivain, éditeur, scénariste et journaliste.

Il passe une partie de son enfance dans le sud-ouest de la France. Après avoir fréquenté de nombreux collèges, à 14 ans il rejoint son père à Saint-Paul-de-Vence. En 1969 il obtient une maîtrise de lettres modernes à la faculté de Nice, ville qu’il mettra en scène dans ses premiers romans. Il devient critique spécialisé en littérature policière pour Nice Matin de 1982 à 1988. En 1982, il publie Un tueur dans les arbres, son premier roman.

En 1989 il propose à Télérama un reportage aux États-Unis sur quatre écrivains de son panthéon américain (James Crumley, Jim Harrison, Tony Hillerman et Richard Ford). Il découvre au cours de ce voyage la ville de Missoula (Montana) et ses nombreux écrivains.

Considéré comme un spécialiste de la littérature américaine, il collabore, de 1990 à 1995, au journal Le Monde (Le Monde des Livres). La même année, il obtient le Prix Mystère de la critique pour son roman Fenêtre sur femmes.

En 1991, Antoine Gallimard lui confie la direction de la fameuse collection de polars Série Noire qu’il dirigera jusqu’en 2004. En 1992 il crée la collection La Noire dont la première couverture reproduit le négatif de la célèbre Collection Blanche de Gallimard.
En 1995 dans le numéro de février de la revue Esprit il affirme que « le roman noir est l’avenir du roman ».

Compagnon de route du festival « Étonnants voyageurs » depuis ses débuts, il en est le vice-président jusqu’à sa démission le 4 décembre 2008.

En novembre 2004, il rejoint les Éditions Fayard (Collection Fayard Noir). Cette collaboration a cessé en novembre 2009, après le départ de Claude Durant. Cependant il continuera, après cette date, à assurer la direction littéraire de tous les ouvrages achetés sur ses conseils.

Également scénariste, il a participé, en 1998, à l’écriture du film Le Poulpe avec Jean-Bernard Pouy et Guillaume Nicloux.

Son dernier ouvrage paru, Lettre à ma grand-mère (Flammarion) n’est pas un roman, mais un récit autobiographique après la lecture du manuscrit de Marie Pfister, sa grand-mère, déportée à Ravensbrück pour fait de Résistance.

Il collabore à la revue XXI (reportage en automne 2008 : « Aux sources du polar nordique », XXI, n°3 et en 2009 : « Henning Mankell au Mozambique », XXI Hors-série).

Auteur de nombreuses préfaces il vient de signer celles des deux volumes de « Georges Simenon, romans américains » parus aux éditions Omnibus en 2009.

Père de trois enfants et grand-père, il est marié depuis 1970 avec Arlette Lauterbach (traductrice d’italien et co-auteur du Livre de Cuisine de la Série Noire et du Livre des Alcools de la Série Noire chez Gallimard).

Son dernier livre, Lord Gwynplaine, écrit à quatre mains avec Jean-Bernard Pouy, est sorti en novembre 2018 chez Albin Michel. Il revisite l’histoire du Comte de Monte Christo, « un best-seller mondial, un livre qui traverse les années sans prendre une ride », explique Patrick Raynal.

« C’est avec un plaisir presque enfantin que l’on se laisse entraîner dans cette folle aventure et que l’on se repaît des plans machiavéliques de Gwynplaine et des portraits au vitriol de tous ces méchants décidément très méchants. Une véritable friandise. » (Yan. Ecore du Noir ! )

Jean-Bernard Pouy était à Millau l’année dernière, ne manquez pas son complice de toujours, Patrick Raynal.

http://www.pastichesdumas.com/pages/Auteurs/PouyRaynal.html

Bibliographie loin d’être exhaustive

Romans et nouvelles

  • La Poignée dans le coin (Baleine coll. « Série grise » no 8) 2001
  • Le Débarcadère des anges (La Branche coll. « Suite Noire » no 3) – Adapté par Brigitte Roüan (2009)
  • Retour au noir (Flammarion – Le Seuil 2009 coll. « Points » no 2093)
  • Lettre à ma grand-mère (Flammarion) 2008
  • Ex (Denoël) 2009
  • Au service secret de Sa Sainteté (L’Écailler) – 2012 Prix Arsène Lupin de littérature policière 2013
  • Une ville en mai (L’Archipel) 2016

Romans en collaboration

  • La Farce du destin avec Jean Bernard Pouy (Les Contrebandiers 2004)
  • Chasse à l’homme avec Jean Bernard Pouy – Postface Jean-Luc Fromental (Mille et une Nuits 2000 : Petite collection N°278)
  • Le Poulpe – le film – avec Jean-Bernard Pouy et Guillaume Nicloux (Baleine 2000)
  • Blue movie – Roman interactif – avec Françoise Rey (Blanche 1997 – Blanche 2001 : Bibliothèque blanche n°13
  • La Vie duraille avec J-Bernard Pouy et Daniel Pennac, pseudonyme J.B. Nacray (Fleuve noir 1985 et 1997 )

Divers

  • Le Livre des alcools de la Série noire avec Arlette Lauterbach – Préface Jean-Marie Laclavetine – Illustrations Joëlle Jolivet (Gallimard 2001)
  • Préface Le livre de cuisine de la Série Noire, Gallimard, coll. Série noire, 1999. auteurs : Arlette Lauterbach et Alain Raybaud ; ill. Jochen Gerner.